Posts taggés "MEP"
Luciano Castelli à la MEP

Luciano Castelli à la MEP

L’artiste suisse Luciano Castelli s’exprime à travers différents médias : la peinture, la photographie, la vidéo, la sculpture ainsi que la musique [sic]. Dans les années 1970, il commence à poser devant l’objectif, révélant dans ses autoportraits un personnage aux multiples facettes, prenant les rôles de la mort ou d’un animal, comme d’une créature androgyne ou mythique… Proche de Pierre Molinier, un mur est consacré à leur correspondance, ainsi qu’à une série inédite de portraits de l’artiste réalisés par Molinier. Les autoportraits présentés ici, jusqu’à présent peu publiés, réalisés entre 1973 et 1986, sont d’un dynamisme intact dans leur érotisme ludique. Mais c’est...
Martin Parr à la MEP

Martin Parr à la MEP

Depuis trente-cinq ans, Martin Parr photographie des scènes de la vie ordinaire qui ont le don de nous prendre au dépourvu, pressentant la vulnérabilité inhérente à chacun de nous. Pour moi, c’est un génie. Aujourd’hui il nous invite à le suivre à travers Paris. Pendant deux ans, Martin Parr s’est penché sur les Parisiens et les Parisiennes et a photographié les Champs-Élysées, les touristes, le 14 juillet, les défilés de mode, le salon d’aéronautique du Bourget, Paris Plage, les musées, les foires d’art, le salon de l’agriculture… Et je n’ai jamais été fichu de le croiser, sauf à Paris...
André Morain à la MEP

André Morain à la MEP

Photographies 1961-2012 Couvrant plus de quarante ans de vie artistique parisienne, l’oeuvre d’André Morain s’offre comme une chronique photographique et historique irremplaçable. Devant son objectif ont défilé tout ce que l’Art compte de personnalités : galeristes, critiques, collectionneurs, conservateurs, politiques, artistes… Ainsi commence le panégyrique de la MEP ; j’y ajouterai : le plus souvent à leur corps défendant. J’ai eu le plaisir de discuter un peu avec ce photographe affable qui revendique haut et fort le caractère volé de ses images. Et aussitôt, je l’imagine se faufilant entre buffets et Braque, virevoltant entre les acteurs du microcosme de l’Art, son Leica M en...
Joel Meyerowitz à la MEP

Joel Meyerowitz à la MEP

Un conseil gratuit : n’y aller pas en vous disant « de toute façon, il n’y a pas qu’une expo ». La qualité des quelques tirages n’est pas optimale, certes, mais on ne regarde pas les images le nez dessus non plus, sauf à viser le cul des mouches. Passé outre la présentation, les photos de Joël Meyerowitz sont très intéressantes, des éléments s’y répondent et surprennent, elle font preuve d’un caractère documentaire que je trouve attirant. J’y ai vu également de la bonne humeur, de la malice et de l’humour. J’ai passé un agréable moment. Bref : c’est jusqu’au 7/04/2013...