Archives par auteur
La Gacilly 2016

La Gacilly 2016

Traditionnellement, mes visites estivales en Bretagne sont l’occasion de me perdre dans la campagne pour profiter du festival photographique qui anime le joli village de La Gacilly. Un festival qui monte en puissance au fil des ans puisque pour la présente édition [la treizième], pas moins de trente-et-un photographes sont exposés. Avec deux thématiques qui s’entrecroisent : le Japon et les Océans. Commençons par le Japon en retrouvant le maitre Shoji Ueda et ses carrés dunaires teintés de surréalisme. Nous nous promenons ensuite dans le Tokyo en reconstruction d’après guerre saisi par Takeyoshi Tanuma [une très belle découverte]. La...
Visite au Centre de la Photo de Stockholm

Visite au Centre de la Photo de Stockholm

Je goûte peu à la photographie animalière, photographie de chats mise à part évidemment. Question de sensibilité peut être, portant d’avantage mes goûts vers la photographie urbaine, humaine et poétique. J’avoue malgré tout un bel attrait pour Nick Brandt. Ma première rencontre avec lui date d’il y a quelques années, lors d’un Paris Photo qui se tenait encore au carrousel du Louvre. Là face à moi, un tirage géant de son célèbre éléphant. Un choc visuel que je m’explique encore assez mal. C’est tout bête pourtant une photo d’éléphant, il y en avait dans mes manuels scolaires. Et pourtant…...
La Gacilly 2015

La Gacilly 2015

Promenade annuelle dans les rues de La Gacilly [Breizh] pour le festival Photo Peuples et Nature. Comme d’habitude, belle programmation -une grosse vingtaine d’expos- autour de la problématique de l’alimentation planétaire. Bon ainsi dit ça peut paraitre austère mais comme l’Italie était le pays invité, ça nous permettait de voir une retrospective Mario Giacomelli, de découvrir Piergiorgio Branzi [un Ronis/Doisneau transalpin], d’apprécier les paysages couleurs parfois en taille XXL de Franco Fontana, mais aussi de se dire que Emanuele Scorcelletti jouait sur les traces de Bernard Cantié et que Paolo Pellegrin est moins intéressant quand on le prend pour YAB. De...
• REC | #1 // L O V E //

• REC | #1 // L O V E //

À force de promenades appareils photos à la main et de week-ends en quête forcenée d’images ici mais surtout ailleurs se posait la question de leur présentation. Bien sûr, c’est toujours sympa de se les montrer entre amis photographes ou de les publier sur des forums d’amateurs avertis… mais tout cela n’était pas réellement satisfaisant, la bienveillante complaisance n’étant jamais très loin et la tentation de dépasser le cercle des initiés était trop forte. L’exposition étant une explosante fixe trop éphémère, la publication apparaissait comme la solution la plus satisfaisante. Quoi de plus réjouissant en effet que de tenir...
Les Phautomnales 2014

Les Phautomnales 2014

Les Photaumnales de Beauvais se sont éloignées de la photographie contemporaine pour un festival dédié à l’univers de la musique rock. La voilure des expos semble s’être légèrement réduite et la scénographie est bien sage par rapport au sujet traité mais on peut voir de bonnes choses sur trois thématiques principales : « This is England », « Rock’s icons » et « The disciples ». Ce fut surtout pour moi l’occasion de voir pour la première fois une rétrospective du travail de Renaud Monfourny, mon photographe préféré d’avant que je m’intéresse à la photo (ouf !). Co-fondateur des « Inrockuptibles », un mensuel en noir et...
Bernard Faucon à la Galerie VU'

Bernard Faucon à la Galerie VU’

Bernard Faucon, né en 1950, virtuose de la mise en scène ayant débuté ses travaux en 1976, abandonne le geste photographique en 1995 persuadé d’être arriver au bout de ce que la fiction pouvait offrir. Régulièrement exposé et publié à travers le monde, la galerie VU’ nous propose actuellement de nous plonger dans l’oeuvre qui précède l’oeuvre. Adolescent, Bernard Faucon se voit offrir par sa grand mère un reflex bi-objectif Semflex 6×6. Armé de ce précieux boitier, l’adolescent de seize ans qui se rêve peintre se met en quête des chaudes lumières qui baignent le Luberon où il réside,...
Sète #13 • Cédric Gerbehaye

Sète #13 • Cédric Gerbehaye

Dans son livre Jours tranquilles à Clichy, Henry Miller écrivait : En France la gamme de gris est apparemment illimitée ; ici, l’effet même du gris est perdu. Ca tombe bien, Cédric Gerbehaye est belge, il ose donc les noirs profonds. Un peu à la manière d’un Anders Petersen avec lequel, d’ailleurs, il a partagé le privilège d’avoir été invité pour une résidence à Sète. Sète 2013, c’est donc lui. Rappelons que chaque année, à l’occasion du festival Images Singulières les clés de la ville sont confiées à un photographe différent. Cédric Gerbehaye, membre de l’agence VU, a donc posé...
Le mois de la photo à Saint Germain des Prés

Le mois de la photo à Saint Germain des Prés

Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire et que tout vient à point à qui sait attendre, nous avons enfin décidé de parcourir les expositions de l’édition 2013 du mois de la photo de Saint Germain des Prés. Bon, disons le tout net, les festivités se déroulaient du 6 au 23 novembre… Par bonheur, quelques galeries s’autorisent des expositions au delà de la date de péremption ! S’il est possible de se passer de l’expo Sergio Larrain chez Magnum, deux galeries bien différentes méritent le déplacement. Tout d’abord la galerie Seine 51, espace lumineux et ascensionnel, qui...
L O V E • Fabrice Deutscher

L O V E • Fabrice Deutscher

C’est sûr, Paris et les amoureux on connait. Brassaï, Doisneau, Ronis… Tous ont déjà photographié des couples s’étreignant dans la ville lumière. Et même la nuit. Si le sujet n’est pas neuf il mérite qu’on s’y attarde encore et encore… «LOVE» donc. À la fois la dédicace de Sobol et le titre de la série actuellement présentée par Fabrice Deutscher chez Photo Vincent. Peut être pas un hasard si ces deux noms de la photo contemporaine se télescopent ici… Car même si leurs styles capillaires les éloignent, ils se rejoignent dans cette proximité du sujet. Au plus près, pour...